11.2. Groupe de travail

Si vous utilisez un ordinateur sur un réseau local et si vous souhaitez accéder au serveur à l'aide de la fonctionnalité Windows de partage de fichiers, il importe que vous soyez connecté au même groupe de travail que votre serveur Free-EOS v1.3. Cet écran vous permet d'entrer le nom du groupe de travail Windows où le serveur serveur devrait apparaître. Il faut aussi entrer le nom du serveur Windows tel qu'il sera vu dans le voisinage réseau (Pour être en mesure ultérieurement de connecter des emplacements multiples à l'aide des réseaux privés virtuels IPSEC, nous vous suggérons d'utiliser un nom différent pour chaque serveur). Si vous le désirez, vous pouvez changer le nom du groupe de travail pour qu'il corresponde à celui d'un groupe déjà existant. Les utilisateurs Macintosh n'ont besoin que d'entrer un nom de serveur ou d'accepter les valeurs par défaut.

Également dans cette section, vous pouvez indiquer si le serveur doit être le maître de domaine de votre groupe de travail Windows (PDC) et ainsi controller les utilisateurs qui utilisent les stations du réseau. La plupart des sites devraient choisir « Oui », sauf si vous ajoutez un serveur à un réseau existant qui a déjà un maître de domaine. Le nom de groupe de travail sera donc celui du groupe ou celui du domaine selon que la fonction Contrôleur est activée ou non. Il est aussi possible d'utiliser la fonction des profils errants, et ainsi conserver sur le serveur le profil des utilisateurs, pour qu'ils le retrouve quelle que soit la station utilisée.

Panneau Web Groupe de travail

Les utilisateurs Windows NT/2K peuvent définir le serveur Free-EOS en tant que contrôleur de domaine principal, comme suit :

Étape 1 :Ouvrez Poste de travail/Propriétés/Identification réseau/Propriétés.

Étape 2 :Sélectionnez « Domaine » et entrez le groupe de travail défini sur le serveur Free-EOS. La même valeur est employée pour les options Groupe de travail et Domaine.

Étape 3 : Sélectionnez la case « Créer un compte ordinateur dans le domaine ». Lorsque le système vous y invite, entrez « admin » et le mot de passe système administratif.

Étape 4 :Sélectionnez OK, ou bien appuyez sur la touche ENTRÉE. Vous devriez alors voir Bienvenue dans le domaine xx.

Note

Lorsque vous aurez joint le domaine, il ne vous sera pas nécessaire de créer des comptes locaux pour chacune des cases NT/2K/etc. Après avoir joint le domaine, vous devrez, lors de votre première connexion, sélectionner manuellement le domaine du serveur Free-EOS au lieu de la valeur par défaut (qui consiste à entrer en ligne localement dans la machine NT). Vous pouvez aussi vous y joindre lors de l'installation du système du client.

Si vous configurez vraiment votre système pour qu'il soit le maître de domaine, une part Windows spéciale appelée NETLOGON est créée avec un fichier séquentiel DOS appelé netlogon.bat . Ce fichier est exécuté par les clients Windows qui ont été configurés pour se connecter au domaine. Le fichier séquentiel netlogon.bat que nous fournissons par défaut ne fait que peu de chose. Toutefois, les utilisateurs expérimentés peuvent, s'ils le souhaitent, modifier ce script afin de définir des variables d'environnement pour leurs clients ou de fournir des mappages de lecteur automatiques.

Étant donné que seul l'utilisateur « admin » peut écrire dans la part NETLOGON, vous modifiez le script netlogon.bat en vous connectant à un système Windows en tant qu'« admin », puis vous vous connectez à la part et ensuite, vous modifiez le script à l'aide d'un éditeur de texte Windows. Sachez que la part NETLOGON ne sera pas visible dans Voisinage réseau ou dans tout autre outil similaire. À titre d'utilisateur « admin », il faudra vous connecter à la part, ou mapper un lecteur y conduisant, en utilisant un chemin bien précis :

 \\nomserveur\NETLOGON\ 

Le fichier type contient quelques exemples de synchronisation de temps pour chaque machine et aussi des exemples montrant comment mapper un lecteur commun pour tous les clients Windows.